Le concept d’amitié en islam

par Isa Al-Bosnee
Nous savons tous que nous avons été créés dans un but précis et qu’Allah, le Très-Haut, nous a donné la vie afin de nous éprouver. Aucun d’entre nous ne niera que nous sommes ici pour une période de temps relativement courte et qu’un jour, nous rencontrerons Allah.

Dès lors que nous connaissons notre but, nous devrions chercher les façons de l’atteindre en vue d’en retirer tous les bienfaits. Nous croyons tous qu’Allah nous a envoyé un Messager (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et qu’Il nous a révélé le Coran, le meilleur des discours.

Dans un hadith authentique, le Prophète Mohammed (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit : « Une personne est susceptible de suivre la foi de son ami, alors faites attention à qui vous traitez en ami. » Notre Messager, dont le caractère et les rapports humains sont les plus nobles, nous a livré un message très clair au sujet de l’amitié. Il nous a conseillé de choisir pour ami celui qui est satisfait de notre pratique religieuse et d’éviter celui qui ne l’est pas; de choisir pour ami celui dont la pratique religieuse nous satisfait et d’éviter celui dont la pratique religieuse et les manières nous déplaisent. Nul bienfait ne peut provenir d’un compagnon qui ne souhaite pas pour nous ce qu’il désire (de bien) pour lui-même. Il n’y a également rien de bon dans un compagnon qui souhaite pour nous ce qu’il souhaite pour lui-même, si ce qu’il désire pour sa propre âme le mène à la destruction et au feu de l’Enfer.

Les fondements des actions de ceux qui suivent la mauvaise voie sont corrompus; leurs agissements sont basés sur la déviation et l’égarement. Leurs actions sont vaines et ils n’en tireront aucun profit, comme Allah le Très-Haut a dit :

« Nous avons considéré l'oeuvre qu'ils ont accomplie et Nous l'avons réduite en poussière éparpillée. » [25:23]

Même si leurs actions nous semblent nobles et vertueuses, elles ne leur valent rien. Comment pourraient-elles alors nous être d’un quelconque bénéfice? Les amis sont ceux qui éprouvent de la compassion pour leurs compagnons, dans les bons comme dans les mauvais moments. Si nous avons de la sympathie pour les êtres injustes, dont les actions sont futiles et corrompues, nous suivrons alors les mêmes comportements et les mêmes normes qu’eux. L’affection résultant de ce type d’amitié mène à l’amour d’individus qui ne se trouvent pas parmi les bons croyants, ainsi qu’au désir de devenir intime avec eux. Cela peut même conduire à éviter ceux qui sont sur la Bonne Voie. Le fait de fréquenter des individus qui suivent une mauvaise voie affecte également notre comportement et nos valeurs morales. Si nous approuvons et suivons ce type d’amis et que nous en sommes satisfaits, nous hériterons alors de leurs habitudes, de leur comportement et même de leur religion. Ainsi, un musulman pourrait se retrouver dans une situation où il consentirait à dissimuler sa religion à ceux qui se moquent de l’islam (et qu’il considère comme ses amis), se détachant du même coup des croyants. Dans ces circonstances, la différence entre le musulman et son compagnon égaré devient très mince. Une telle amitié est à l’origine du doute qui s’instille dans le cœur d’une personne, ainsi que de la corruption de sa foi.

Plutôt que de choisir nos amis parmi les égarés, nous devrions les choisir parmi les vertueux, tout en traitant les autres avec justice et indulgence. Garder une certaine distance est nécessaire; il nous faut toutefois traiter chacun de façon noble et aimable.

Dans un autre hadith, Abou Moussa rapporte que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit : « La compagnie d’une bonne et d’une mauvaise personne peut se comparer à celle du vendeur de musc et du forgeron. Le premier sent bon et soit vous donnera un peu de parfum, soit vous en vendra. Alors que le second sent mauvais et risquera de brûler vos vêtements. »

Dans son commentaire de ce hadith, l’imam an-Nawawi a dit que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a comparé un bon compagnon au vendeur de musc et a parlé des bienfaits de la fréquentation d’amis pieux, savants, cultivés et possédant de nobles manières. La vertu qui émane de ces gens-là nous est toujours bénéfique. Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) nous a également interdit de fréquenter ceux qui font le mal et qui commettent de nombreux péchés, de même que les innovateurs, les médisants et autres personnes dont le comportement est répréhensible. Un autre savant a dit : «Fréquenter les gens pieux permet d’acquérir un savoir bénéfique et de nobles manières, et mène à l’accomplissement d’actions vertueuses, tandis que fréquenter de mauvaises personnes empêche tout cela. » Il arrive fréquemment qu’un musulman soit encouragé par ses amis à faire le mal et à oublier ses responsabilités. Par conséquent, il se sentira souvent gêné de laisser ses compagnons pour accomplir sa prière, laissant ces derniers le mener hors du Droit Chemin.

Allah, le Très-Haut, a dit dans le Coran :

Le jour où l'injuste se mordra les deux mains et dira: "[Hélas pour moi!] Si seulement j'avais suivi chemin avec le Messager! Malheur à moi! Hélas! Si seulement je n'avais pas pris "untel" pour ami! Il m'a, en effet, égaré loin du rappel [le Coran], après qu'il me soit parvenu". Et le Diable déserte l'homme (après l'avoir tenté). [25:27-29]

Prenons garde, donc, avant la venue du Jour inévitable, alors que nous devrons rendre compte de nos actes.

Allah, le Très-Sage, a également dit :

Les amis, ce jour-là, seront ennemis les uns des autres; excepté les pieux. [43:67]

Dans son commentaire sur ce verset, Hafidh Ibn Kathir cite une histoire rapportée par Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah soit satisfait de lui). Il mentionne qu’une amitié dont la seule raison d’être est autre qu’Allah ne peut que se transformer en inimitié, mais que dans une amitié dont une partie du lien est fondé sur l’amour d’Allah, le Puissant, le Majestueux, cette partie sera toujours préservée. L’histoire est celle de deux compagnons qui se sont liés d’amitié pour l’amour d’Allah. L’un d’entre eux meurt et reçoit la bonne nouvelle de son entrée au Paradis. Se rappelant son compagnon, il supplie Allah : « Ô Allah, mon ami avait l’habitude de m’ordonner de T’obéir et d’obéir à Ton Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). Il me commandait de faire le bien et d’éviter de faire le mal. Il me disait que je Te rencontrerais. Ô Allah, ne le laisse pas s’égarer, jusqu’à ce que Tu lui montres ce que Tu m’as montré, jusqu’à ce que Tu sois satisfait de lui comme Tu l’es présentement de moi. » Allah lui répond alors : « Si tu avais su ce qui a été écrit pour ton ami, tu aurais beaucoup ri et n’aurais pleuré qu’un peu. » Puis, son compagnon meurt à son tour et leurs âmes sont réunies. Lorsqu’on demande à chacun d’exprimer son opinion au sujet de l’autre, chacun dit à son compagnon : « Tu as été le meilleur des frères et le meilleur des amis. » De la même manière, lorsque de deux compagnons mécréants l’un meurt et reçoit l’annonce de son entrée en Enfer, il se rappelle son ami et dit : « Ô Allah, mon ami avait l’habitude de m’ordonner de Te désobéir et de désobéir à Ton Prophète. Il me commandait de faire le mal et d’éviter de faire le bien. Il me disait que je ne Te rencontrerais pas. Ô Allah, ne le guide pas, jusqu’à ce que Tu lui montres ce que Tu m’as montré, jusqu’à ce que Tu sois insatisfait de lui comme Tu l’es présentement de moi. » Puis son compagnon meurt à son tour et leurs âmes sont réunies. Lorsqu’on demande à chacun d’exprimer son opinion au sujet de l’autre, chacun dit à son compagnon : « Tu as été le pire des frères et le pire des amis. »

Voilà la fin de ceux qui n’ont pas de Taqwah (crainte d’Allah) et qui se lient d’amitié pour des raisons autres que l’amour d’Allah, le Puissant, le Sage. Certes, Allah a dit la vérité et nous devrions tous comprendre ce message qu’Il nous a transmis. C’est par la compagnie des gens vertueux qu’Allah, le Très-Haut, sauve les égarés et guide les dépravés. Fréquenter les gens vertueux comporte d’énormes avantages qui deviendront d’autant plus évidents, incha’Allah, dans l’au-delà. Un des premiers musulmans a dit que c’est par la bénédiction d’Allah qu’un jeune qui se tourne vers Son adoration trouve sur son chemin un frère qui suit fidèlement la sounnah et qui l’encourage à faire de même.

Se lier d’amitié pour l’amour d’Allah permet de recevoir la protection d’Allah, le Très-Haut. Comme l’a mentionné Ibn Abbas : « Nul ne peut goûter la véritable foi, sauf de cette façon (c’est-à-dire en nouant des relations pour l’amour d’Allah) et ce, même si ses prières et ses jeûnes sont nombreux. Les gens en sont venus à nouer leurs relations autour des préoccupations de ce monde, mais cela ne leur sera d’aucun bénéfice. » Un savant a dit : « Entretenir une amitié pour l’amour d’Allah signifie l’obligation d’établir une relation d’amour et de confiance pour Lui; voilà ce qu’est une amitié pour Allah. Cultiver une telle amitié signifie également que la simple affection n’est pas suffisante. En effet, l’amour dont il est question est fondé sur l’alliance et implique l’aide, l’honneur et le respect. Il se traduit, dans nos relations avec les êtres aimés, par nos actes autant que par nos paroles. » La fidélité pour l’amour d’Allah signifie que l’on aime véritablement Allah et que l’on souhaite servir Sa religion, en aimant et en aidant ceux qui Lui sont obéissants. De plus, la formule de la shahadah (« la ilaha illa Allah ») exige que nous nous alliions, pour l’amour d’Allah, avec tous les musulmans, où qu’ils se trouvent.

Dans deux autres narrations authentiques du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), il nous a été commandé de fréquenter seulement le croyant, et il nous a été dit qu’une personne sera (dans l’au-delà) avec ceux qu’elle aime. Alors si nous aimons les égarés et que nous nous associons avec eux, nous devrions craindre pour notre sort. Le sage est celui qui se prépare en vue de l’au-delà, et non celui qui néglige sa foi et tombe dans le piège de Satan qui lui dit qu’il sera pardonné et qu’il peut faire tout ce qu’il désire. Si nous croyons vraiment que la meilleure parole est celle d’Allah et que la meilleure conduite est celle du Prophète Mohammed (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), nous devrions agir conformément à celles-ci, afin que nous n’établissions pas de preuves contre nous-mêmes. ‘Ali (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit : « Alliez-vous aux nobles personnes, vous deviendrez l’une d’elles. Et tenez-vous loin des mauvaises personnes afin de vous protéger de leurs maux. » Si nous sommes vraiment préoccupés par notre sort, nous devons réaliser que ceux qui nous éloignent du rappel d’Allah et de l’obéissance à Son Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), ceux qui ne nous rappellent pas nos prières quotidiennes et qui ne nous donnent pas de conseils sincères sur notre pratique religieuse sont vraiment des ennemis pour nous, et non des amis.

Par ailleurs, « le croyant est un miroir pour son frère ». Ainsi, il attirera son attention sur les péchés qu’il commet, lui proposera des moyens pour s’en débarrasser et l’aidera à travailler sur ses défauts. Ibn Hazm a dit : « Quiconque te critique accorde de l’importance à ton amitié. Mais quiconque prend tes fautes à la légère ne s’intéresse absolument pas à toi. »

Comment peut-on espérer recevoir des conseils et des exhortations sincères concernant notre religion de la part de ceux qui sont mécontents de notre pratique ou qui y sont tout simplement indifférents? Nous aideront-ils à atteindre notre but ou nous en éloigneront-ils? Désireront-ils pour nous la satisfaction d’Allah ou cette dernière n’a-t-elle aucune pertinence pour eux ni aucun intérêt? Nous mèneront-ils au Paradis ou au feu de l’Enfer? Voilà les questions que nous devons nous poser, à défaut de quoi nous nous réveillerons seulement après notre mort.

Ô les croyants ! Vous êtes responsables de vous-même ! Celui qui s'égare ne vous nuira point si vous vous avez pris la bonne voie. C'est vers Allah que vous retournerez tous; alors Il vous informera de ce que vous faisiez. [5:105]

Nous demandons à Allah de nous faire compter parmi les vertueux et de nous donner des compagnons qui nous éloigneront de Son Courroux et nous aideront à atteindre Son Plaisir et Son Paradis.

1
2634
تعليقات (0)